My Book Boyfriend

  • Ce rendez-vous original a été crée par  The unread reader et repris par Take a book. Cet article ne possède pas de jours précis, mais le mercredi me convient le mieux.
  • Le but est de présenté un personnage mâle, notre coup de coeur. Toute la gente masculine est bien évidemment, acceptée.

My Book Boyfriend d’aujourd’hui :

Will

Livre : Lueur de feu, tome 1 de Sophie Jordan

Caractéristiques du personnage :

  • Irrésistiblement beau
  • Fort
  • Brun
  • Ne se laisse approcher de personne
  • Possède les meilleures intentions
  • Intelligent
  • Curieux
  • (Epie les filles en cachette, notamment Jacinda)

Citations du personnage :

  • – C’est un truc qui marche, en général ? J’essaie d’avoir l’air rebelle et blasée, mais je n’ai pas trouvé le ton. On dirait que je suis en colère. Il semble perplexe. – Quoi ? – De débarquer à l’improviste chez une fille, de lui faire un sourire mielleux et de t’imaginer qu’elle va sauter dans ta voiture ? – Doucement, chuchote Tamra – et je me demande si c’est parce qu’elle a peur que je me mette en rogne et que je me manifeste devant lui, ou parce qu’elle veut que j’arrive à quelque chose avec le mec qu’elle m’a conseillé d’éviter. Mais pourquoi voudrait-elle ça ? Pour que je m’intègre et que je me plaise ici ? Il acquiesce, baisse la tête. Arbore une expression d’une adorable, d’une répugnante humilité. Comme s’il lisait dans mes pensées, il dit : – Ca n’a marché qu’une fois, pour le moment. Ses lèvres s’étirent lentement dans un sourire conspirateur. Je ne peux pas me retenir. Je rougis comme une pivoine et, en me remémorant la nuit où je suis montée dans sa voiture pour la première fois, j’ai la peau du visage qui se tend dangereusement.

  • – Tu veux qu’on sorte ensemble un soir ? demande-t-il tout à trac. Je le dévisage, interloqué. – Un rencard, genre ? – Oui. Quand un mec pose cette question, c’est ce qu’il veut dire, en général.

  • Alors, qu’est-ce qui se passe entre ma soeur et toi ?
    Il laisse échapper un petit rire et se frotte la nuque comme s’il y avait là quelque chose qui le chatouille, qui l’asticote.
    Je m’appuie sur le tableau de bord pour me retourner et je la fusille du regard.
    – Tamra ! Il ne se passe rien.
    Elle ricane.
    – On ne serait pas là si c’était vrai.
    J’ouvre la bouche pour exiger qu’elle arrête avec son interrogatoire, quand la voix de Will me coupe le sifflet.
    – Ta soeur me plaît. Beaucoup.
    Je le regarde, hébétée.
    Il se tourne vers moi et ajoute plus bas :
    – Tu me plais.
    Je le savais, je suppose, mais ça me met quand même le feu aux joues. Je me penche en avant sur mon siège, croise les bras sur ma poitrine et regarde fixement devant moi. Frissonnante et muette. Peux pas parler. Ma gorge me fait trop mal.
    – Jacinda, dit-il.
    – Je crois que tu lui as fait un choc, intervient Tamra.

  • – Qu’est-ce que tu fais dehors si tard ? Il est une heure du matin.
    – Moi ?
    Je traverse lentement la pelouse ; je ne suis toujours pas totalement en confiance.
    – Et toi, qu’est-ce que tu fais ici ?
    Non, je ne crois pas qu’il passait par là par hasard.
    – Tu me suis ?
    « Tu me chasses ? » voudrais-je ajouter.
    Il écarquille les yeux, et la tension qui est empreinte sur son visage se relâche un peu. Remplacée par autre chose. Il se frotte la nuque. C’est un geste embarrassé. Profondément humain. Il est gêné.
    – Je…
    – C’est bien ça, je déclare, et malgré moi un sourire me vient aux lèvres.
    – Ecoute… grommelle-t-il.
    Je vois à son regard qu’il est irrité. Sur la défensive.
    – Je voulais juste voir où tu habites.
    Je m’arrête devant lui.
    – Pourquoi ?
    Il se frotte encore la nuque. Cette fois, c’est un geste rageur, énervé. Contre moi ou contre lui-même, je ne sais pas trop.

Publicités

My Book Boyfriend

  • Ce rendez-vous original a été crée par  The unread reader et repris par Take a book. Cet article ne possède pas de jours précis, mais le mercredi me convient le mieux.
  • Le but est de présenté un personnage mâle, notre coup de coeur. Toute la gente masculine est bien évidemment, acceptée.

My Book Boyfriend d’aujourd’hui :

Patch Cipriano

Livre : Hush hush de Becca Fitzpatrick

Caractéristiques du personnage :

  • Séduisant
  • Ténébreux
  • Protecteur
  • Mystérieux
  • Courageux
  • Possède une force herculéenne
  • Taquin, et lance toujours la bonne phrase au bon moment

Citations du personnage pour vous en mettre l’eau à la bouche :

(Ce ne seront que des citations du tome 3, désolée c’est tout ce que j’ai).

  • – J’ai passé une excellente soirée, lui dis-je en détachant la bride de mon casque pour le lui rendre. Je suis officiellement amoureuse de tes draps.
    – De mes draps ? Seulement ?
    – Non, de ton matelas, aussi.
    Ses yeux pétillèrent avec malice.
    – Mon lit est une invitation sans cesse renouvelée.

    J’avais pris le lit, et Patch le canapé.
    – Attention, ça pourrait te mener loin ! Je risquerais de te le confisquer.
    – Je serais le plus heureux des hommes.
    – Le seul problème, avec ton appartement, c’est qu’il manque d’articles féminins. Pas d’après shampooing, ni de baume à lèvres, ou même de crème solaire ! J’ai besoin de me brosser les dents… et de prendre une douche.
    – C’est une proposition ? s’esclaffa-t-il en descendant de la moto.

  • En dépit du reste, je voulais me blottir contre lui et… tout oublier.- C’est mieux, me murmura-t-il.Avant que j’aie pu réagir, il me fit tourner sur moi-même. Jamais je n’avais dansé comme cela, et ses talents me surprenaient. Ses pas et son assurance évoquaient une époque et des lieux différents. Il était sûr de lui, élégant… suave et sexy.-Arrête ou tu ne seras plus crédible avec tes jambières en cuir, ironisai-je lorsqu’il me rattrapa.-Continue comme ça et c’est toi qui finiras dans les jambières.[…]-Comment ça marche cette illusion ? Comme un envoûtement ?-C’est un peu plus compliqué que ça, mais le résultat est le même.- Tu pourrais m’apprendre ?- Je pourrais t’apprendre tout ce que je sais, mais ça nous demanderait de longues heures en tête à tête.[…]- À quoi tu penses ?Je fermais brièvement les paupières et m’imprégnais de l’atmosphère.**(italique) À cette tiédeur qui m’envahit. À l’impression que chaque millimètre de ma peau s’anime, vibre et s’emballe quand je suis près de toi.**Un sourire irrésistible se dessina sur ses lèvres.- Hmmm.Les joues en feu, je détournai le regard, cherchant à cacher mon embarras derrière de l’agacement.- Comment ça, « hmmm » ? Ca t’arrive d’employer des mots de plus de deux syllabes, ou ton vocabulaire est véritablement limité ? Ca fait presque… primaire.- Primaire ? s’esclaffa-t-il.- Tu es infernal !- Moi Jev, toi Nora.- Arrête ! grondai-je, manquant malgré moi d’éclater de rire.- Puisqu’on reste au stade primaire, tu sens bon.Il se rapprocha et j’eus brusquement conscience de sa taille, de sa poitrine qui se soulevait à intervalles réguliers, de la sensation brûlante de sa peau contre la mienne, comme une décharge électrique qui me procura un frisson de plaisir.- Ca s’appelle prendre une douche, répondis-je du tac au tac, avant de m’interrompre.Mes souvenirs étaient en effervescence. prise au dépourvu, j’étais en proie à une étrange et puissante impression de déjà-vu.- Tu sais : savon, shampooing, eau chaude, ajoutai-je distraitement.- Toute nue. Oui, je connais le principe, souffla Jev, tandis qu’une expression indéfinissable traversait son regard.

  • – Au fait, c’est pour quelle occasion ? demanda-t-il en désignant ma robe du menton.- Le bal de promo, dis-je en exécutant une pirouette. Elle te plaît ?- Je crois me souvenir que ce genre d’évènement requiert un cavalier, non ?- Euh, d’ailleurs, à ce sujet, balbutiai-je. J’y vais avec… Scott. Nous sommes tous les deux d’accord : Hank ne le cherchera sans doute pas à une fête de lycée.Le sourire de Patch se figea.- je retire ce que j’ai dit. Si Hank veut trucider Scott, il a ma bénédiction.[…]Je me réfugiai derrière les portes de placard et enfilai la robe, qui glissa comme un liquide sur mes courbes. La fente s’ouvrit au-dessus du genou, révélant ma jambe. J’avançais dans la chambre faiblement éclairée, en relevant mes cheveux.- Tu peux m’aider ? demandai-je en désignant la fermeture Eclair.Patch me dévorait du regard, les yeux soudain plus noirs que d’habitude.- Je vais avoir du mal à te laisser aux mains de Scott dans cette tenue. Petit avertissement : si à ton retour, la robe a le moindre accroc, je l’étripe.

  • – Lâche-moi !- Elle t’a demandé de la lâcher.Au son d’une voix inconnue, le néphil eut un geste agacé.- Quoi encore ? brailla-t-il en se retournant.- C’était une requête basique, observa Jev avec un terrible sourire en coin.- Comme tu le vois, mon pote, je suis occupé, aboya le néphil avec un regard vers moi. Alors, si ça ne t’ennuie pas…- Il se trouve que si.Jev saisit le néphil par les épaules et le plaqua contre le mur. D’un geste vif, il lui broya , d’une main la trachée.- Présente-lui tes excuses, siffla-t-il avec un signe de tête dans ma direction.[…]Jev se tourna vers moi. Je craignais qu’il me reproche de ne âs l’avoir attendu dans la ruelle, comme il me l’avait demandé, mais il se contenta d’essuyer ma joue pleine de poussière et de reboutonner le haut de ma blouse.- Est-ce que ça va ? murmura-t-il.Je hochai la tête, mais j’étais au bord des larmes.- Allons-nous-en, souffla-t-il.Pour une fois je ne protestai pas.